Chômologie portative, dictionnaire du cynisme social

1812498988.jpgAucune personne sensée, en ce début du XXIe siècle, n'osera nier que le cynisme a remplacé l'humour, comme la sanction a détruit l'écoute, ou comme le culte du mépris a détrôné la notion archaïque de respect. L'idée même de “tolérance zéro”, dans la bouche d'un politique, n'est-elle pas en soi le comble de cette nouvelle religion fédérative ?
Le Dictionnaire du Cynisme Social, avec ses textes annexes fondamentaux en matière de réveil des consciences (n'ayons pas peur de l'écrire), n'a que la modeste prétention de faire voler en éclats de papiers, le carcan trop solide du tabou le plus déprimant de notre histoire économique hexagonale : celui du chômage, et par extension, du travail forcé.
Ce livre est donc conçu pour rendre le sourire aux incompris qui s'apprêtaient à se pendre, pour accentuer le rictus énigmatique de ceux qui fondent leur assise sur une paranoïa collective savamment entretenue, pour provoquer une franche risée chez les accros de la morosité ambiante, et pour teinter d'un jaune opaque le rire narquois des grands prêcheurs de la dégradation d'autrui.

Que l'Agence Nationale Pour l'Exclusion nous pardonne...

 

Détails sur Chômologie portative, dictionnaire du cynisme social


Auteur : Esteban Capusa
Date de parution : 2006-01-01
Format : 148X210 / 160 pages
ISBN : 978-2-915640-20-3

En stock
Prix : 16.5 €

Ajouter au panier

Egalement dans Hors collection...


Ce que je crois

Ses photos furent interdites, les voilà obligatoires. Elles trônent, officielles, alors que ceux qui les distribuaient risquaient la prison.

Aoun est revenu ! Il ne s’agit plus de lettres griffonnées à la va-vite sur les murs d'un pays d'où il fut exilé. Le voici Président, de retour au même palais d'où on le forçat à partir il y a 26 ans. Il avait perdu une bataille, aujourd’hui il gagne la guerre...

Humanisme mondial et agnosticisme sans frontière
Humanisme mondial et agnosticisme sans frontières Neuropsychiatre et anthropologue, psy...
Mes saisons sèches

Ecrit d’une traite, ce livre n’est pas une confession qui espère une absolution. Il s’agit du récit d’une délivrance réussie d’un mal-être persistant comme une gangue envahissante.

C’est aussi sur un plan plus intérieur, le récit du combat singulier d’une femme contre ses peurs, ses démons et ses illusions.

Tous les livres de Hors collection

Nous vous conseillons également...


Les vêtements de Hiroshima
…Je ressentais le besoin de photographier ces signes intimes du corps des victimes de Hiroshima, je voulais transmettre la souffrance...
Je voudrais être Lénine
Je vous invite à découvrir Martine Thouet à travers son récit, cette femme incroyable qui a eu l’audace et l’aplomb d’ouvrir le « Lénincafé » sur les terres d’Anjou.
On t'appelle Vénus