Penser le sensible Tome 1 – La génération

            Cet ouvrage fait partie d’un ensemble d’études consacrées au concept de transparence dans les sciences et la philosophie classiques (XVIIe-XVIIIe s.). En s’appuyant sur ce concept, l’auteur essaie de montrer, à la suite d’Alexandre Koyré, que, loin d’être née dans une opposition à la métaphysique, la science classique a, au contraire, pris racines en son sein. Toutefois, à la différence des sciences de la matière dite inerte qui se sont développées selon un modèle rationnel pur, empruntant sa clarté et sa rigueur aux mathématiques, les sciences du vivant ont mis en œuvre une épistémologie du sensible, reposant sur l’observation et l’expérimentation.

Cette pratique scientifique croyait trouver son fondement dans ce postulat que le monde sensible n’est que le développement d’un ordre intelligible qui y est enveloppé. Les formes y seraient dessinées dès l’origine, mais en miniature et dans la transparence, et les vivants ne feraient que les manifester à mesure qu’ils se nourrissent et s’accroissent jusqu’à atteindre leurs dimensions normales.

Cette manière de voir, défendue par la théorie de la préformation, trouvait son meilleur domaine d’application dans l’embryologie, qui devait représenter un modèle épistémologique pour les autres sciences du vivant, parce qu’ayant apporté la solution scientifique au problème métaphysique de l’origine des formes.

De la métamorphose des insectes, à la formation des quadrupèdes, tous les genres d’organisation devaient reproduire le modèle le plus simple, celui qu’on voit dans les végétaux, où le bourgeon comprend déjà une plante ou un arbre déjà formé. L’organisation du vivant ne serait que la venue du germe à l’existence sensible.

 

Détails sur Penser le sensible Tome 1 – La génération


Auteur : Amor Cherni
Date de parution : 2017-06-01
Format : 17x24 / 264 pages
ISBN : 9782359302103

En stock
Prix : 25 €

Ajouter au panier

Egalement dans Collection - Point Phi - Livres philosophiques...


Lignes d'univers

Au travers d’un questionnement renouvelé sur ce que signifie la ville aujourd’hui, le dialogue d’une philosophe et d’un physicien met en lumière des correspondances entre trajectoires et récits, science et fiction.

L’homme face à la mort de Dieu

Les dégâts causés par l'usage abusif et irresponsable que l'homme fait de la nature et la dépression collective qui habite notre société appellent avec force à reformuler certaines questions de fond qui doivent retentir au cœur de chaque conscience : l'homme peut-il se passer de Dieu ?

Tous les livres de Collection - Point Phi - Livres philosophiques

Nous vous conseillons également...


Danger au pays de la Gauche normale

« Danger au pays de la gauche normale » est un cri d’alarme de deux soldats de la gauche.

Immigration : lettre ouverte aux humanistes en général et aux socialistes en particulier
Dans cette lettre ouverte aux humanistes et aux socialistes, Pierre Henry se livre à un plaidoyer p...
Rien vu, rien entendu !

Bande Dessinée satirique sur l’inceste et la pédocriminalité.

Graphistes, scénaristes, coloristes, 30 intervenants se sont attelés à un travail REMARQUABLE !

Imaginez une révolte de moutons noirs décidés à décortiquer l’un des sujets les plus tabous de notre société : celui que personne ne veut ni voir, ni entendre : le viol des enfants.