Palestine

Bien qu’elle soit sous l’occupation de l’État Israélien depuis 1947, la Palestine vit encore.

La colonisation aura beau continuer de ronger la terre de ce peuple tristement connu, il vivra encore.

Palestine et Palestiniens sont des termes qui n’existent plus pour les autorités israéliennes. Pourtant, le pays vit encore et, plus que jamais, il veut vivre.

Sur les pas d’Allain Graux, le lecteur se promène au cœur des rues chaudes et bondées de Palestine. Il prend la route à la rencontre de la vie palestinienne – de Jérusalem à Silwan, d’Haifa à Tel-Aviv et de Ramallah à Naplouse et Jéricho.

Son Mur, son keffieh, ses dattiers et ses oliviers, la maison d’Abraham… ce livre nous fait (re) découvrir ce qui, pour beaucoup, n’a été entrevu qu’au travers de reportages ou de livres…

Les rencontres avec tous les acteurs de ce pays, les nombreuses associations, les personnalités palestiniennes et israéliennes, confèrent à ce livre une humanité certaine, pleine de sensibilité et d’écoute partagée.

Un billet simple vers une Palestine autant éclatante que tourmentée…

 

Détails sur Palestine


Auteur : Allain Graux
Date de parution : 2017-06-01
Format : 16x23 / 648 pages
ISBN : 9782359301984

En stock
Prix : 25 €

Ajouter au panier

Egalement dans Collection - Un autre regard - (Récits)...


Ma solitude dans un verre

 

Comme beaucoup de matins, je me suis réveillée la bouche pâteuse, l'esprit embué par les vapeurs d'alcool, le moral dans les chaussettes.

L’Euthanasie - Un débat volontairement étouffé !

« J’ai toujours rêvé de mourir en m’endormant, comme une tortue qui hiberne » !

 

Il était une (première) fois

 

« Il était une fois : c’est ainsi que commencent les contes…

Tous les livres de Collection - Un autre regard - (Récits)

Nous vous conseillons également...


Le tisserand de Jérusalem

Limoges, 25 décembre 1095, Jérusalem, 15 juillet 1099 : plus de trois années...

Pourquoi je suis syndicaliste
J'aime pas les riches

Depuis au moins trois décennies, depuis que les financiers ont remplacé les investisseurs, depuis que le business a remplacé la politique, avec la fin des Trente Glorieuses, et les grands tournants libéraux qui ont rendu de plus en plus difficiles la vie des classes laborieuses, une seule catégorie s'en est plutôt bien sortie: celle des riches.