Education et vivre ensemble

Nous vivons une fin de civilisation, une crise du vivre ensemble et du comportement. Dix intellectuels se penchent sur la question de l'éducation et de l'interculturel. Chacun selon son horizon, ils analysent et proposent des pistes. Éduquer, et différemment, pour apprendre à vivre ensemble, localement et mondialement, est la voie préconisée. Les rapports entre unité et diversité, rationalité et éthique, nation et universalité se posent. Cet ouvrage fait le point, sans complaisance, pour semer les graines de la culture de la paix.

 

Détails sur Education et vivre ensemble


Auteur : Mustapha Cherif
Date de parution : 2016-11-01
Format : 140X210 / 224 pages
ISBN : 9782359302073

En stock
Prix : 16 €

Ajouter au panier

Egalement dans Collection - Mise au point - (Essais)...


Tu ne discrimineras pas !?
J'aime pas les riches

Depuis au moins trois décennies, depuis que les financiers ont remplacé les investisseurs, depuis que le business a remplacé la politique, avec la fin des Trente Glorieuses, et les grands tournants libéraux qui ont rendu de plus en plus difficiles la vie des classes laborieuses, une seule catégorie s'en est plutôt bien sortie: celle des riches.

Banlieue, insurrection ou ras le bol ?
On dit d'un fleuve emportant tout qu'il est violent, mais on ne dit jamais rien de la violence des r...
Tous les livres de Collection - Mise au point - (Essais)

Nous vous conseillons également...


Les parias de Damas

Je suis de l’avis de cet exilé russe opposé à Staline, qui n’a eu cesse de le combattre et qui s’est consacré à la philosophie après sa mort : le pouvoir autoritaire doit être dénoncé avant sa disparition, sinon l’intellectuel engagé participe par son silence à sa reproduction sous une autre forme.

Immigrations plurielles - Témoignages singuliers

Immigration choisie, immigration subie, immigration illégale, depuis le milieu des années 1970, avec la fermeture des frontières à l’immigration de travail, l’immigré est devenu l’ennemi, celui qui vient piller nos richesses, et profiter de nos acquis sociaux.

Sous le béton, des racines

Dans les années 83-85 le racisme était à son comble : bavures policières, meurtres d’arabes et d’antillais, alliance RPR -FN à Dreux et vedettariat ( déjà !) de Le Pen.