Si Damas m’était conté

Ce livre se souhaite une introduction à la découverte et à l'étude de la ville mythique de Damas, ainsi qu'à l'histoire de son pays et de la culture musulmane.

L'histoire de la Syrie et de Damas en particulier, est très riche et peut paraître complexe, c'est pourquoi l'un des objectifs de ce livre est d'aborder cette histoire d'une façon claire et ludique, en traitant de manière simultanée, l'histoire et l'architecture.

Les dessins, réalisées sur place ou d'après documents, permettent au lecteur de voyager visuellement dans la ville et dans son histoire.

Outil de travail et d'étude pour les étudiants, il s'adresse également à toute personne s'intéressant de près ou de loin à la culture islamique.

 Ce livre est issue de l'étude sur la ville de Damas réalisée lors d'un travail de maîtrise en Architecture, accompagné d'un voyage d'étude effectué en 1997, par M. Bosseno Eddy, architecte diplômé d'un Master 1 de l'Ecole Paris-La-Seine, et également artiste-peintre.

Il eut, pour directeur d’étude M. Degeorge, architecte, ingénieur civil, écrivain et photographe, auteur d'ouvrages incontournables sur la Syrie tel que : "Damas, des origines aux Mamluks" ; "Damas, des Ottomans à nos jours" ; " A la redécouverte de Palmyre"...

 

Détails sur Si Damas m’était conté


Auteur : Eric Bosseno
Date de parution : 2000-01-01
Format : / 0 pages
ISBN : 9782359302165

A paraitre...

Egalement dans Hors collection...


Homo Turquoise
Quand Yan Kermanac'h prit la décision d'écrire un billet sur la défense des couples « différe...
1983-2013 La longue marche pour l'égalité

Samedi 3 décembre 1983, ils arrivent à Paris accueillis par 100 000 personnes dans une ambiance de fête.
Ils ? Ce sont les marcheurs partis de Marseille le 15 octobre 1983 dans l’indifférence quasi-générale des politiques, des médias.

Paul Vaillant Couturier
Soixante-dix ans après sa mort nous devrions mesurer davantage, notamment dans le domaine culturel ...
Tous les livres de Hors collection

Nous vous conseillons également...


Le guide du connard

Tout le monde à déjà croisé un connard un jour une fois dans sa vie, mais à l'inverse d'un con, le connard prend un malin plaisir à emmerder les personnes qui l'entourent.

Dernière conversation

Sylvie est morte le 23 avril, en fin d’après-midi, au premier étage du pavillon Moïana, le pavillon des cancéreux que l’administration de l’hôpital Saint-Antoine a caché tout au fond de l’établissement, loin des regards des visiteurs.

F…âmes (re) belles !

Les droits des femmes… Interrogez les hommes, beaucoup vous répondront « le droit de la fermer !