Le cul enre deux chaises

Ce livre autobiographique Le cul entre deux chaises, revient notamment sur sa double culture, son appartenance à deux mondes totalement différents, sa quête d'identité depuis l'enfance jusqu'à l'âge adulte en passant par l'adolescence.

Elle a tenu à expliquer dans les détails, le "comment vit-on le fait d'être de double culture", un peu schizophrène, un peu coupable aussi parfois aux yeux des autres.

Au quotidien, elle est amenée à rencontrer des personnes de différentes cultures, d’origines qui ne se sentent pas à l'aise dans la société française même s'ils y sont nés pour la grande majorité.

 C’est ce mal être qu’elle a voulu expliquer dans cet ouvrage non complaisant qui pointe du doigt les incohérences d’une société en mal d’intégration de ceux qu’on nomme "double culture"…

 

Détails sur Le cul enre deux chaises


Auteur : Sabrina Benali
Date de parution : 2013-06-15
Format : 148x210 / 144 pages
ISBN : 978-2-35930-088-8

En stock
Prix : 12 €

Ajouter au panier

Egalement dans Collection - Un autre regard - (Récits)...


Le harcèlement au travail

Dans ce mémoire l'auteure témoigne de son profond attachement à son activité hospitalière dans la ville de son enfance et de sa prise de conscience progressive des violences pouvant être exercées sur les soignants hospitaliers mais aussi dans d'autres secteurs professionnels, principalement l'industrie automobile.

Des rires qui cachent les larmes
Pour conter sa participation à la résistance Denise FOUCARD a choisi de nous faire rire "Eh bien o...
Libres-Insoumises et audacieuses
Tous les livres de Collection - Un autre regard - (Récits)

Nous vous conseillons également...


T'es con ou quoi ?

“Les roux puent”, “les artistes sont tous drogués“, “les fonctionnaires ne foutent rien”, “les chômeurs sont des flemmards”, etc, etc...

Il était une (première) fois

 

« Il était une fois : c’est ainsi que commencent les contes…

Je voudrais être Lénine
Je vous invite à découvrir Martine Thouet à travers son récit, cette femme incroyable qui a eu l’audace et l’aplomb d’ouvrir le « Lénincafé » sur les terres d’Anjou.