N'est pas Macho qui veut !

Comment s’exprime le machisme ? Dans le quotidien,à la maison, au travail, dans la rue, à l’école, dans l’intimité, dans la presse ?

Telles sont les idées qui foisonnent dans ce livre où se côtoient des situations qui dénoncent le côté machiste avec des illustrations qui enfoncent le clou pour mieux frapper là où ça fait mal…

|

 

Détails sur N'est pas Macho qui veut !


Auteur : Planzer
Date de parution : 2013-03-01
Format : 148X210 / 96 pages
ISBN : 978-2-35930-080-2

En stock
Prix : 10 €

Ajouter au panier

Egalement dans Collection - Les Moutons noirs vous disent - (Témoignages - Humour - Humeur )...


La ménagère de plus ou moins de 50 ans vous emmerde

Les publicitaires adorent, les ménagères de plus ou moins de 50 ans.

Les programmes télévisuels sont tous liés à la ménagère de plus ou moins de 50 ans, celle qui est priée de regarder la pub et d’acheter docilement les produits vantés à l’écran. Comme si ce critère d’âge était représentatif d’un mode de consommation uniforme pour tous, comme un repère auquel il convient de se référer…

Le plus vieux métier du monde ?

Il n’est pas un sujet qui soit plus porteur de clichés, de stéréotypes et de complaisance que la prostitution.

33 méthodes pour éviter la mort

Il y a trois attitudes possibles face à la mort.

D’abord faire le malin, dans le style : quand on est mort, on n’est plus embêté par la radio du voisin, on n’a plus d’impôt à payer, et autres bêtises de ce genre.

Tous les livres de Collection - Les Moutons noirs vous disent - (Témoignages - Humour - Humeur )

Nous vous conseillons également...


Banlieues Vertes

Celles-ci étaient déjà des zones de relégation sociale, elles deviennent aussi des zones de relégation environnementale.La convergence des combats issus de la culture de l’écologie politique avec les luttes sociales y est donc à la fois pertinente...

Dernière conversation

Sylvie est morte le 23 avril, en fin d’après-midi, au premier étage du pavillon Moïana, le pavillon des cancéreux que l’administration de l’hôpital Saint-Antoine a caché tout au fond de l’établissement, loin des regards des visiteurs.

Pourquoi je suis syndicaliste