Du Nil au Canal de l'Ourcq

De son enfance ensoleillée dans les rues du Caire à l'hiver rigoureux de Genève. Du confortable et spacieux appartement bourgeois familial au petit studio qu'il a du mal à payer.
Du communisme honteux en Egypte au syndicalisme que l'on affiche fièrement en France. La vie de Georges Abdel-Sayed a connu de nombreux détours et de nombreux culs-de-sac.
Il a emprunté beaucoup de sens interdits mais sans jamais transiger avec son idéal idéologique, ni sa liberté, pour franchir malgré lui le Nil et se retrouver sur les rives de l'Ourcq. Itinéraire d'un homme de conviction, une belle leçon d'engagement, de désintérêt et de pugnacité.
Le courage et la volonté faites homme !

À lire séance tenante !

 

Détails sur Du Nil au Canal de l'Ourcq


Auteur : Georges Abdel Sayed
Date de parution : 2008-01-01
Format : 148X210 / 160 pages
ISBN : 978-2-915640-59-5

En stock
Prix : 15 €

Ajouter au panier

Egalement dans Hors collection...


Homo Turquoise
Quand Yan Kermanac'h prit la décision d'écrire un billet sur la défense des couples « différe...
Comment ils ont volé l'Aertété ?
L"Aertété" a été volée et le commissaire Martin Bryau est chargé de la retrouver. Tout ceci...
Humanisme mondial et agnosticisme sans frontière
Humanisme mondial et agnosticisme sans frontières Neuropsychiatre et anthropologue, psy...
Tous les livres de Hors collection

Nous vous conseillons également...


L’homme face à la mort de Dieu

Les dégâts causés par l'usage abusif et irresponsable que l'homme fait de la nature et la dépression collective qui habite notre société appellent avec force à reformuler certaines questions de fond qui doivent retentir au cœur de chaque conscience : l'homme peut-il se passer de Dieu ?

Les illuminations - La réussite Rimbaud

« Pour comprendre Rimbaud, lisons Rimbaud ». Cette phrase d’Yves Bonnefoy nous donne la seule clé véritable pour atteindre et peut-être rejoindre ce qui fut la plus éblouissante et la plus définitive de toutes les aventures littéraires.

C'est pas Alzheimer pour tout le monde

 


La jeunesse est le plus merveilleux des bouquets, la vieillesse le plus exquis des mets...

 «Pouah....Alzheimer… sûrement pas moi... »