Requiem pour un gorille

Cette histoire, plus ou moins à cheval sur un mur d'éventuelles critiques, est cependant inspirée d'un fait réel.

Reste que l'esprit imaginatif de l'Auteur en a falsifié certains de ses contenus.

Effectivement, lors de la Fête de la Musique de 2011, le ville de Roissy-en-Brie (Seine et Marne) avait décoré les massifs d'un agréable rond-point près de la gare SNCF en hommage à Georges Brassens, auteur, compositeur et interprète dont on souhaitait deux anniversaires (1921-1981).

Hélas ! un ou des vandales de triste espèce dilapident le gorille à peine déposé sur l'herbe. Puis, les mêmes ou d'autres volent l'un des sabots d'Hélène, puis n'en restent pas là et décapitent la silhouette de Brassens.

 Heureusement, des employés de la ville vont le restaurer.

Il est temps de mettre ce petit monde en lieu sûr. Aujourd'hui, c'est fait.

Quand aux personnages de l'histoire, nous avons une charmante Maire, du prénom de Sylvie bienvenu pour la forêt environnante à la place d'Anselme Bouquetin ; pas de conseiller exubérant qu'est Jules Duglandasse, pas de jolies sœurs jumelles apparues tardivement et l'imaginaire Commissaire Grassouillon, notre Maigret filiforme est reparti de Roissy-en-Brie, une de ses léchées en bouche, vers d'autres enquêtes au sein de son Agence de détectives privés “JUSTICIA ”

 Pour les autres personnages, un juge trépassé, sylvestre Gigi et les suivants de l'aventure ; selon les recommandations actuelles, aucune ressemblance ne doit être comparés entre eux et des personnes existantes ou disparues, ou, ou... quelquefois que...

 

Détails sur Requiem pour un gorille


Auteur : Géo Thiercy
Date de parution : 2011-09-27
Format : 148X210 / 82 pages
ISBN : 978-2-35930-049-9

Rupture définitive

Egalement dans Hors collection...


Paul Vaillant Couturier
Soixante-dix ans après sa mort nous devrions mesurer davantage, notamment dans le domaine culturel ...
Musique, mon amour...
En janvier 2009, quand Véronique Sauger doit subitement arrêter la pratique instrumentale de la musique, rendue inapte par une succession d'écueils de santé, elle accuse le coup...
(G) rêve de femmes
40 ans déjà ! Alors que certains souhaitent en finir avec l'héritage de 1968, d'autres s'ap...
Tous les livres de Hors collection

Nous vous conseillons également...


La seule chose à briser, c'est le silence

654 000 femmes déclaraient avoir été victimes de violences physiques en 2009 soit plus de 20 000 qu’en 2008. C’est ce qui avait conduit le Gouvernement de l’époque à proclamer la lutte contre les violences faites aux femmes « grande cause nationale » en 2010.

Banlieue, insurrection ou ras le bol ?
On dit d'un fleuve emportant tout qu'il est violent, mais on ne dit jamais rien de la violence des r...
Militer permet de ...

Mélange de prose malicieuse – on découvre une douzaine de portraits de militant-e-s plus vrais que nature –, et d’illustrations souvent très drôles, Militer permet de... est une ode au militantisme.

Si des causes variées sont abordées – l’écologie, les droits des handicapés, des homosexuels, des animaux, etc.