Mes saisons sèches

Ecrit d’une traite, ce livre n’est pas une confession qui espère une absolution. Il s’agit du récit d’une délivrance réussie d’un mal-être persistant comme une gangue envahissante.

C’est aussi sur un plan plus intérieur, le récit du combat singulier d’une femme contre ses peurs, ses démons et ses illusions. L’auteure, d’abord blessée, puis rebelle et enfin apaisée nous montre que son propos ne constitue en aucun cas un enseignement car, à ses yeux, chaque vie est unique et chacun doit trouver en lui ses propres réponses pour mettre un terme à la longue plainte d’avoir été mis au monde.

On ne meurt pas d’une « saison sèche », on survit, plus ou moins longtemps et la seule ressource dont il doit être fait abondamment usage pour se maintenir debout tout au long de la vie, ce n’est pas le bonheur, mais, existe-t-il ?, ce n’est pas l’espoir, souvent vain ?, c’est le courage ! Et rien d’autre !

Ce livre ne parle que de ce courage-là, fait de lucidité, de solitude, de clairvoyance mais aussi et surtout de résistance à la norme tentaculaire secrétée par l’Humanité qui dirige la foule des « roseaux pensants » vers le moule obligé dans lequel ils se coulent, sans mot dire.

Pour Vénus MAHE, ce ne sera pas « sans mot dire », la preuve, elle a commis ce livre absolument magnifique, touchant, attachant, où les mots se bousculent, s’entrechoquent, pour précisément, tout dire, absolument tout !

 

Détails sur Mes saisons sèches


Auteur : Zohra Mahi
Date de parution : 2010-12-01
Format : 148X210 / 132 pages
ISBN : 978-2-35930-029-1

En stock
Prix : 13.00 € - 5% = 12.35 €

Ajouter au panier

Egalement dans Hors collection...


Mourir dans son jardin
Neuropsychiatre, psychanalyste, mais aussi anthropologue, le Docteur GUILHOT s'est efforcé dans s...
Chômologie portative, dictionnaire du cynisme social
Aucune personne sensée, en ce début du XXIe siècle, n'osera nier que le cynisme a remplacé l
Je voudrais être Lénine
Je vous invite à découvrir Martine Thouet à travers son récit, cette femme incroyable qui a eu l’audace et l’aplomb d’ouvrir le « Lénincafé » sur les terres d’Anjou.
Tous les livres de Hors collection

Nous vous conseillons également...


Les auteurs
Humanisme mondial et agnosticisme sans frontière
Humanisme mondial et agnosticisme sans frontières Neuropsychiatre et anthropologue, psy...
La fille qui venait d’un pays disparu

Saskia Hellmund est née en 1974 en rda. Elle a 15 ans quand les manifestants envahissent les rues de Leipzig et de Berlin pour faire tomber le régime socialiste. Elle a 16 ans quand la réunification des deux Allemagnes est scellée. Alors, son pays natal n’existe plus, elle n’a plus de patrie.