Mohamed Nachi

D’origine tunisienne, Mohamed NACHI est anthropologue et sociologue spécialiste de sociologie politique et morale et de l’étude du monde arabo-musulman et de la pensée islamique.

Après avoir enseigné à l’Université catholique de Louvain (Belgique) et à l’Université de Sfax (Tunisie), est à présent Professeur de sociologie à la Faculté des Sciences Sociales de l’Université de Liège. Licencié en droit (Montpellier I), diplômé en science politique (IEP d’Aix-en-Provence) et en anthropologie (Montpellier III), Docteur en sociologie de l’EHESS (Paris), il est depuis 1992 membre du GSPM, Groupe de sociologie politique et morale (CNRS-EHESS) et depuis 2006 membre du Laboratoire Diraset. Etudes maghrébines (Tunisie). Après avoir travaillé sur les théories de la justice en Occident et dans la pensée islamique, ses travaux portent depuis quelques années sur la sociologie pragmatique de la justice et de la critique sociales, sur l’élaboration d’une théorie du compromis et sur la transition démocratique après le « printemps arabe ». Parmi ses publications : Ethique de la promesse. L’agir responsable, Paris, PUF, 2003 ; Introduction à la sociologie pragmatique, Paris, A. Colin, 2006 ; Actualité du compromis. La construction politique de la différence, Paris, A. Colin, 2011 ; Les Figures du compromis dans les sociétés islamiques, Paris, Karthala, 2012.



Retour au catalogue

 

Les livres de Mohamed Nachi


Sens de la justice

Le « sens de la justice » est-il universel ? Est-il indépendant de toute préférence ou attachement personnel ou est-il, au contraire, local, et de ce fait l’expression d’un certain nombre de valeurs particulières et de principes moraux communément partagés ?